THOMAS DEVAUX

Attrition II




PIETA 2


REPORTAGE TV / FRANCE 2
Les Piétas de Thomas Devaux





PIETA

Halo de lumière, mèches blondes, nimbes ciselés, robes de plumes... de ces éléments disparates, images fortuites qui ont retenu l’œil du photographe au cours d’un vernissage, naissent, par la magie de l’assemblage, des fi- gures quasi célestes : compositions aériennes dans un monde onirique.

Finement agencés, bras, jambes, tête issus de corps divers, sélectionnés par Thomas Devaux en une sorte de braconnage photographique, offrent l’illusion de personnes autonomes tant le collage est dissimulé dans une atmosphère vaporeuse. Ces silhouettes de fiction : femme serrant un corps masculin au visage émacié, ou le soutenant, aidée d’une macabre com- pagne au crane auréolé, peuvent évoquer de grands thèmes de l’iconogra- phie chrétienne : Descente de croix, Mise au tombeau, Pietà... Ainsi, de ces quelques images triviales ou mondaines surgit le motif de la mère pleurant son fils, archétype de la douleur dans la peinture occidentale.

Mais, ces références affleurent et se croisent en une création originale, sans effet de pastiche. Les allusions picturales se devinent dans l’imaginaire vi- suel de l’artiste, cependant la thématique religieuse est très librement inter- prétée ouvrant à de multiples lectures qui mêlent profane et sacré au gré des regards du spectateur.

Pietà 1 : Marie, jeune et gracieuse - comme l’était déjà la Vierge de la Pietà de Michel-Ange - presse contre sa poitrine une figure christique livide, souf- frante, qui semble revenir, en son dernier souffle, dans le giron maternel. En écho inversé à la Nativité, cette Pietà donne à voir la mère portant le fils dans une étrange fusion des deux corps, d’où émergent quelques membres superflus, tels ces bras complémentaires venant faire vaciller les repères et les certitudes visuelles... Faudrait-il ainsi doubler les lectures, comme les images et les contours se dédoublent, et voir tout autant dans la sensualité des attitudes une Marie-Madeleine prenant place en une Passion tout à la fois mystique et charnelle ?

Pietà 2 : Entre cette figure mariale qui porte ici les stigmates et une vanité funèbre, l’homme-Christ semble entraîné dans une danse macabre, ou bien encore porté au tombeau. Mais loin d’être un poids entre les mains qui le tiennent, il paraît en apesanteur, prêt à s’élever ou se dissoudre dans l’ambi- guïté des formes entre décomposition organique et apparence immatérielle.

Isabelle Saint-Martin,
EPHE – IESR ( Institut européen en sciences des religions)







 

LES BRAS


 

LES VISAGES ET LA MAIN

 

Attrition [at.ʁi.sjɔ̃]
1. (Physique) Action de deux corps durs
qui s’usent par un frottement mutuel.

2. (Théologie) Regret d’avoir offensé Dieu, causé
par la crainte des peines du purgatoire ou de l’enfer.

3. (Militaire) Lors d’une guerre, une stratégie d’attrition
est une stratégie dans laquelle l’objectif est
d’user les forces combattantes et les réserves ennemies,
plutôt que la progression en terrain ennemi
ou la destruction/occupation d’objectifs ennemis.

4. (Médecine) L’attrition désigne une perte de
substance organique au niveau des viscères par
broiement, écrasement, frottement ou usures diverses.
L’attrition désigne également les écorchures
causées par des frottements violents.

 



 

Attrition I





 
LA ROBE ROUGE 8
Tirage pigmentaire sur papier Fine Art
140x140 cm Ed of 3
120x120 cm 
Ed of 3
100x100 cm Ed of 3
(available)













 

TEARING

                                                

LE NEZ
COLLAGE




BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE
SERVICE DE LA PHOTOGRAPHIE CONTEMPORAINE

TEARING

Les collages de Thomas Devaux : la vibration de l’espace emprunté

L’œuvre picturale, sculpturale ou photographique est avant tout l’invention d’un espace qui lui soit propre et instaure sa présence en tant qu’objet du monde.

Comment Thomas Devaux réussit-il le tour de force d’affronter cet écueil ? Sa construction s’élabore à partir d’emprunts à des œuvres canoniques elles-mêmes déjà reproduites à l’échelle d’un livre, et bénéfice ainsi d’une homogénéité de point de vue, voire de matière. Cela ne suffirait pas à faire naître l’harmonie de toutes les par- ties au sein d’un espace réconcilié par les formes. C’est non dans la découpe, mais dans la déchirure que se construisent les œuvres. La part de hasard née des mi- cro mouvements des doigts et de la main –que l’on ne saurait contrôler avec une totale précision–, la lenteur du processus, les inégalités et anfractuosités crées par les fibres et les reliefs du papier originel installent cet entre-deux, ce léger flottement qui, fracturant l’image et signalant l’assemblage lui donnent véritablement sa solidité. On ne peut faire abstraction des propriétés des éléments choisis, et il est certain qu’une main ou un visage peints par Ingres ou Géricault sont déjà le ré- sultat d’un choix plastique et d’un programme pictural. Cependant, Thomas Devaux les agence de manière à créer une profondeur et une vibration généralement ab- sentes du collage, qui joue habituellement du paradoxe et du contraste. La forme refermée sur elle-même, qui sous-tend nombre de ses œuvres, accentue la vibra- tion particulière de cet espace ou plutôt de ce complexe d’espaces empruntés et réconciliés.

Anne Biroleau-Lemagny
(Conservateur Général chargée de la photographie contemporaine du 21 siècle).



 




 

SHOPPERS / RAYONS



The Shopper 17
100x100 cm: edition of 3
60x60 cm: edition of 3



T H E   S H O P PE R S

(Work in progress)

Après Attrition, série révélation du travail de Thomas Devaux, l’artiste développe un nouvel ensemble intitulé The Shoppers, plus proche du réel et néanmoins tou- jours baigné dans un état de grâce.

Ces portraits sont ceux d’une population mixte, com- mune, prise dans un état d’attente à la caisse d’un su- permarché, le regard vide, la tête penchée.

L’image pauvre de ces personnes amendées à payer est ensuite décontextualisée, déconnectée de sa réalité par le traitement caractéristique en noir et blanc de Tho- mas Devaux, pour être à nouveau hissée au rang d’icone moderne.

La photographie oscille dès lors entre plusieurs pra- tiques, la gravure, le dessin, la peinture et engendre une fascination par le grand format. La dimension psycholo- gique est aussi prégnante pour l’artiste que le protocole mis en oeuvre et l’esthétique maniérée.








THE SHOPPER / THOMAS DEVAUX
WORK IN PROGRESS
 | 2015 | 23′

Après Attrition, une première série de photos qui a enthousiasmé la critique, Thomas Devaux se lance dans un nouveau projet : The Shoppers, où il s’intéresse à l’acte d’achat en photographiant des clients de supermarchés lors de leur passage en caisse.

Comme sur sa série précédente, il s’agit d’un travail 100% numérique où le travail de retouche tient une place centrale. Nous suivons l’évolution du projet et les questionnements de l’artiste…




Pour son dernier projet The Shoppers, décliné en une série de photographies et une installation, Thomas Devaux capte sur le vif les visages de clients de supermarché au moment du règlement en caisse. De la dimension fantasmatique de ses premiers travaux au réalisme des nouveaux, de l’incarnation divine au corps réifié du consommateur, des identités symboliques aux individualités anonymes, Thomas Devaux opère ici un glissement aussi conceptuel qu’esthétique en se concentrant sur des icônes ordinaires. En regard, la série des Rayons, obtenue à partir de photographies d’étals de supermarché, esthétise ce mobilier industriel dans des compositions abstraites et spectrales renouant avec une certaine métaphysique de la peinture qui tourne en dérision les velléités de sublimation du produit commercial. Donnant forme à un regard sceptique sur l’économie consommatoire, The Shoppers apparaît alors comme une fable plastique par laquelle le public peut prendre conscience de sa propre consommation ».

 

Florian Gaité, Critique d’art et chercheur à l’institut ACTE (Sorbonne-CNRS)









Thomas Devaux, Vue d'exposition, Paris, 2016 (Shoppers & Rayon)


RAYONS


 

Rayon 6 partie 3
160x100 cm Ed of 3
120x75 Ed of 3
(available)




 



COFFRETS DE COLLECTION

NEW
LES COFFRETS DE THOMAS DEVAUX

Véritables objets de collections, ces écrins nommés "Attrition I" (couleur) et "Attrition II" (noir & blanc) ne seront édités qu'au nombre de 20 exemplaires. Ils sont présentés sous la forme d'une boite sur mesure, 43 x 43 cm, spécialement conçue pour les photographies de Thomas Devaux.

Présentation des coffrets "Attrition I" (couleur) & "Attrition II" (noir&blanc)






 

Les Fleurs Rouges










 

VIDEO



THE SHOPPER / THOMAS DEVAUX
WORK IN PROGRESS
 | 2015 | 23′
Après Attrition, une première série de photos qui a enthousiasmé la critique, Thomas Devaux se lance dans un nouveau projet : The Shoppers, où il s’intéresse à l’acte d’achat en photographiant des clients de supermarchés lors de leur passage en caisse.
Comme sur sa série précédente, il s’agit d’un travail 100% numérique où le travail de retouche tient une place centrale. Nous suivons l’évolution du projet et les questionnements de l’artiste…





LES PIETAS DE THOMAS DEVAUX
Vidéo France 2 TV
2015


 



RENCONTRES DE LA PHOTOGRAPHIE 2013 ARLES
"ATTRITION" DE THOMAS DEVAUX
ARTE CREATIVE
 

 



 

Exhibitions

THOMAS DEVAUX Born in 1980 (France)

Lives and works in Paris

 

ATTRITION:

- WINNER of the "BOURSE DU TALENT #46 (2011)" organised by Photographie.com, in partnership with "L'Express, Nikon, La BNF et Picto".

- WINNER of the "SFW ARTIST'S AWARD" (2014)

- NOMINATED for the "Prix Art Contemporain 2011" by ARTE & the "Coup de coeur Photo" 2011 by L'Express Style




 

- GROUP SHOW, "Divine Décadence", from April to July 2016, Museum Van GAASBEEK, Belgium (with Jan Fabre, Joel Peter Witkin, De Bruyckere Berlinde, Gustave Moreau, Kees Von Dongen, Erwin Olaf...)

- SOLO SHOW, from 19 May to 2 July 2016, Galerie Riviere Faiveley, Paris France.

- PARIS 104 CENTQUATRE: Doc "Work In Progress: Thomas Devaux" 26 mn (Cinq 26) (Projection: 14 May 2016).

- SOLO SHOW, from March to April 2016, Macadam Gallery, Brussels Belgium.

-GROUP SHOW, St'Art, from 27th till 30th November 2015 Macadam Gallery, Strasbourg France.

- SOLO SHOW, November 2015, Baku Azerbaidjan.

- SOLO SHOW, Fotofever (Off Paris Photo), Carrousel du Louvre from 12th till 15th November 2015 Macadam Gallery.

- SALON DE LA PHOTO "Grandes Conférences" (Paris): November 7 at 6pm, 2015.

- GROUP SHOW, ("YIA" Paris), from 23th till 25th November 2015, Galerie Riviere Faiveley.

- PARIS Maison Europeenne de la Photographie (MEP): Doc "Work In Progress: Thomas Devaux" 26 mn (Cinq 26) (Projection: 15 April 2015).

- GROUP SHOW, ("ART PARIS), from 26th till 29th March 2015, Galerie Riviere Faiveley.

- GROUP SHOW, Paris ("Art is Hope"), from 3th till 7th December 2014, PIASA Paris.

- GROUP SHOW, Paris ("Mois de la Photo" Off Paris), from 7th till 23th November 2014, Atelier Tozf.

- SOLO SHOW & CONFERENCE, October 2014, Castle ЕĐŠЕGА, Serbia.

- BIENNIAL OF PHOTOGRAPHY LIEGE (Musée des Beaux Arts Liège: BAL) from 15th March till 25th May 2014.

- CONFERENCE (Attrition II) April 4 2014 : Musée des Beaux-Arts d'Angoulême (France).

- SOLO SHOW from April 1th till 5 th May 2014 : "Théâtre d'Angoulême" (France).

- SOLO SHOW from March 13th till 20 th April 2014 : Macadam Gallery (Brussels).

- SOLO SHOW, PARIS FOTOFEVER (Off Paris Photo), Carrousel du Louvre from 15th till 17th November 2013 Macadam Gallery.

- LILLE (Galerie Bacqueville: Group Show) from September 13th till 30th October 2013

- SOLO SHOW, BRUSSELS FOTOFEVER (Photo Fair), from 4th till 6th October 2013 Macadam Gallery

- SOLO SHOW, MOSCOW (Photo fair): September 2013

- RENCONTRES INTERNATIONALES DE LA PHOTOGRAPHIE 2013 (Arles France: Theatre Antique): July 3, 2013

- LOS ANGELES "MOPLA" (Month of Photography Los Angeles): Pro'jekt L.A. (Projection: April 2013).

- HONG KONG Solo Show (Joyce Building: March 2013).

- HONG KONG Solo Show "Gigli Project" (Joyce Building: January 2013).

- EXHIBITION " Le Christ dans la Photographie Contemporaine" (Strasbourg), April 2013.

- LILLE ARTFAIR (Contemporary Art Fair in Lille France) from March 7th till 10th March 2013.

- LEICA (Paris): November 2012.

- SALON DE LA PHOTO (Paris): November 2012.

- SLICK (Contemporary Art Fair in Paris, Off FIAC) from October 17th till 21th October 2012

- ULSAN INTERNATIONAL PHOTOGRAPHY FESTIVAL (KOREA) September 2012.

- DALI INTERNATIONAL PHOTOGRAPHY EXHIBITION (CHINA): August 2012.

- HEREZ (Paris): July 2012.

- SOLO SHOW from December 6th 2011 till December 31th 2011 : Silencio Paris (David Lynch).

- SOLO SHOW from September 22th 2011 till November 20th 2011 : Gallery Gabriel & Gabriel (Paris ).

- NOMINATED for the "Coup de coeur Photo" 2011 by L'Express Style.

- LILLE ARTFAIR (Contemporary Art Fair in Lille) from April 12th till 15th April 2012.

- CUTLOG (Contemporary Art Fair in Paris, Off FIAC) from October 20th till 23th October 2011.

- NOMINATED for the "Coup de coeur Photo" 2011 by L'Express Style.

- PROJECT "24H Paris Photo" Showing at the "Photo Off Fair" ( November 2011).

- COLLECTIVE EXHIBITION (BNF: French National Librairy): from December 15th till 19th February 2012.





- BOOK: ATTRITION by Thomas Devaux ///// (ISBN : 978-2-7466-3721-4) ///// (Available in Bookstore: CENTRE POMPIDOU, ARTCURIAL, JEU DE PAUME, BNF, Artazart, Silencio (Club David Lynch),Ofr, La Photolibrairie, L'écume des pages, Mk2 quai de seine, Eyrolles, Gallery Gabriel & Gabriel).





PRESS: EYEMAZING (Holland) (Fall 2011), AZART (Fall & Winter 2011), SHOTS magazine (USA) (summer 2012), L'Express "Style" (September & December 2011), VOGUE (Germany), POLKA (France), KHUBE (France), ELLE CHINA (China), DAHSE (USA), ROOMS (UK), Le BONBON, Le FIGARO Magazine (January 2012), PRISM Magazine (Irish)+ FRANCE 3 (TV (January 2012), BFM Buisines TV (October 2012), ADORE NOIR (Canada) (2013), RAISE (2013), EYEMAZING (Book): The New Collectible Art Photography (2013), FRANCE 2 (TV (2013)

Biography



THOMAS DEVAUX Born in 1980 (France)
Lives and works in Paris

 

Press

PHOTO MAGAZINE - Dossier Thomas Devaux (Novembre 2015)






LE TEMPS (Rencontres d'Arles 2013) (Quotidien Suisse 2013)
 


 


RAISE Magazine N°13 2013
 


 



ADORE NOIR Magazine N°13 2013
 


 



Eyemazing (2013)
 


 



BLOW Magazine N°8(Gallery of Photography, Dublin Ireland, bookshop) 2013
 



 



FRANCE 2 (TV) Mai 2013



 



Book: Attrition (by Thomas Devaux)
 


 


Le Figaro Magazine (2012)
 






BFM TV (2012)
 


 



Photo N°7 (Chine)
 

 



ULSAN INTERNATIONAL PHOTOGRAPHY FESTIVAL (SOUTH KOREA) September 2012
 


 



 POLKA mag "Slick Art Fair Paris" (Off Fiac) Art contemporain 2012
 


 



Russe Magazine (2012)
 


 



Joel-Peter Witkin (2012)
 




Shots Magazine (USA) (2012)
 





BNF (Bibliothèque Nationale de France) 2012


 



PRISM Magazine (Irish) 2012
 





Chroniques magazine (BNF Bibliothèque nationale de France) ( 2012)

 



Prix Arte/ Cutlog (Off Fiac) Art contemporain 2011


 



Eyemazing (2011)
 


 



AZART (N° 13) (2011)
 


 



AZART magazine N° 13 & 14 (2011)
 


 



L' EXPRESS (Style) (2011)
 


 



Journal TV France 3: Reportage sur l'exposition de la Bourse du Talent 2011 à la BNF
 


 




Connaissance des Arts (2011) // + Rooms (2011)
 

 



L' EXPRESS Style : Prix Nouvelles Générations Photos (2011)
 


 



Telerama ( 2011) // + Fnac (2012)
 


 



The Arbuturian (2011)
 


 



Vogue // + Cutlog (2011)
 


 



Le Bonbon nuit (2012)
 


 



Blend (2012) // + Photographie.com (2011)
 


 



France TV (2011) // + La Lettre de la Photographie (USA) (2011)
 





EYEMAZING (Holland) (Fall 2011)
AZART (Fall & Winter 2011)
SHOTS magazine (USA) (summer 2012)
L'Express "Style" (September & December 2011)
VOGUE (Germany)
POLKA (France)
KHUBE 
(France)
ELLE CHINA (China)
DAHSE (USA)
ROOMS (UK)
Le BONBON
Le FIGARO Magazine
 (January 2012)
PRISM Magazine (Irish)
 FRANCE 3 (TV (January 2012)
BFM Buisines TV (October 2012)
ADORE NOIR (Canada) (2013)
RAISE (2013)
EYEMAZING (Book): The New Collectible Art Photography (2013)
FRANCE 2 (TV (2013)