DENIS MEYERS

REMEMBER SOUVENIR


REMEMBER SOUVENIR
Le Projet //


 

© Gilles Parmentier

Denis Meyers - Remember Souvenir from Vogelpic. on Vimeo.



L'artiste urbain Denis Meyers s'est trouvé un terrain de jeu surdimensionné : l'ancien siège de la firme Solvay à Bruxelles. Près de 50.000m² au total sur huit niveaux, dont certains en sous-sol. Avec la complicité des actuels propriétaires des lieux, les sociétés Allfin et BPI, l'artiste investit ces mètres carrés dans l'idée d'en faire une oeuvre totale, gigantesque, imposante... Hors du commun ! Et éphémère, puisque la destruction et la transformation du bâtiment Solvay en appartements de standing commenceront cette année 2016.
 
Denis Meyers peint les murs, les portes, les fenêtres, la façade, le toit. Il empile les mots, il décharge les souvenirs. Il fait couler les phrases, des centaines de phrases, des milliers de phrases, qu'il écrit à la bombe. Il tire les portraits à la bombe encore. Plus de 1500 bombes de peinture noire utilisées pour l'instant dans cette oeuvre qui n'en finit pas. Ce sont quelques 150 carnets de dessin, accumulés depuis vingt ans, qui servent de point de départ à l'habillage quasi cathartique du lieu. Il en reprend des extraits parce que c'est une matière qui lui tient à cœur.

D'où le nom de cette exposition : Remember Souvenir. Cela replonge l'artiste dans ses souvenirs, "c'est aussi affronter ce que je vivais quand j'ai commencé ce travail dans le bâtiment Solvay" confie Denis Meyers. On retrouve sur les murs les prénoms de ses enfants, de ses amis, un extrait du poète René Char pointé comme un mantra, des portraits de la scène musicale qu'il a suivie depuis vingt ans. Ceux du cercle précieux de la famille, ceux des inconnus qu'il croise chaque jour aussi, des sentiments de l'instant, des réflexions plus intenses, des mots posés comme des chocs... Mais quand il touche à l'intime, Denis Meyers serre les mots, complexifie l'écriture, sans lecture possible, pour se préserver. Une oeuvre intime qui n'en est que plus touchante en se livrant de manière brute et forte tout en se protégeant.


 

© Gilles Parmentier

L'histoire du bâtiment

Le bâtiment Solvay, à Ixelles, a été commandé par l'industriel belge et philanthrope Ernest Solvay pour abriter le premier siège de son entreprise florissante. Il est construit en 1883 par les architectes Constant Bosmans et Henri Vandeveld mais va connaître plusieurs extensions jusque dans les années 1960. Aujourd'hui il représente un ensemble de près de 50.000 m² répartis en 5 immeubles de bureaux. L'entreprise Solvay a définitivement quitté les lieux début 2012. Le bâtiment rachté par Allfin et BPI, va être transformé en espace résidentiel de standing avec des jardins créés par l'architecte-paysage Wirtz.


 

© Gilles Parmentier




 

© Gilles Parmentier

 




WORKS










 

VIDEO


"Rebirth" Denis Meyers, Solo Exhibition, Macadam Gallery, 2017





"Remember Souvenir" by Denis Meyers


Biography





Denis Meyers, né en 1979 à Tournai, vit et travaille à Bruxelles. Artiste urbain et multiple, il est connu pour ses fresques ou pour ses stickers en forme de visage (il les appelle ses "perso"), imprimés et découpés à la main puis disséminés dans toute la ville ou ailleurs. Il se revendique typographe, une formation qu'il a suivie à l'École Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre mais qu'il tient aussi de son grand-père, Lucien De Roeck (1915-2002) qui a entre autres créé l'emblème et l'affiche de l'Expo Universelle de 1958. C'est avec lui qu'il a commencé à écrire et dessiner tous les jours. 



Carnet recherches graphiques et typographiques, Maison de la culture de Tournai, 2011.
Art dans la Ville, Tournai, Cimetière du nord, 2012.
Fresque murale "Prévention SIDA" avec Arnaud Kool, 290 rue Haute, Bruxelles, 2014.
Remember Souvenir, anciens bâtiments Solvay, Bruxelles, 2016.
 

Press



2017



http://www.bazarmagazin.com/art/denis-meyers-macadam-gallery-bruxelles-expo







http://focus.levif.be/culture/arts/la-renaissance-de-denis-meyers/article-normal-654811.html






http://www.bruzz.be/en/expo/walk-artist-denis-meyers-art-part-life










Denis Meyers - Remember souvenir







"Bruxelles captiale du street art", Elle Belgique

"L'artiste urbain Denis Meyers s'approprie l'ancien bâtiment Solvay", rtbf.be

"Remember souvenir : La plus grande fresque street art que le monde ait jamais vu", bxlblog

"Leegstaand Solvay voor afbraak omgetoverd tôt groot kunstwerk", De Standaard

"My Life … Remember-Souvenir: dans la tête de Denis Meyers … Follow me …", www.tellementlui.com

"3 VRAGEN AAN DENIS MEYERS", Trends

"Bruxelles capitale internationale de l'art contemporain", Le Soir

"REMEMBER SOUVENIRS : Denis Meyers se met à nu", misteremma.com

"Groots graffitikunstwerk is af en klaar voor de sloop", hetnieuwsblad

"Projet Ernest : Le batiment Solvay transfiguré"

"C'est le mois de l'art", parution dans le magazine Elle Belgique

"Sa vie sur des murs désertés", dans Le Soir

"L'invitation de Denis Meyers", Rtbf.be

"Denis Meyers - Remember Souvenir, Siège Solvay", Rtbf.be

"Entrez sans frapper - l'intégrale", La Prem1ere

"Art : l’oeuvre monumentale de Denis Meyers dévoilée ce soir", bx1.be

"Denis Meyers, Remember Souvenir", rtbf.be

"Vernissage de l’exposition de Denis Meyers à Bruxelles", notélé.be

"Voormalig Solvay-gebouw vol graffiti", VTM

"Métamorphose, surréalisme et art éphémère", Paris Match

"Qui fait l'actu du street art ?", Moustique

"Le projet complètement dingue de Denis Meyers : « je peindrai jusqu’au dernier jour »", L'Avenir